Walmart lance un projet pilote de distributeur de Bitcoin (BTC) dans 200 magasins

Le géant américain de la distribution Walmart a lancé un projet pilote crypto qui consiste en l’installation de distributeurs automatiques de Bitcoin (BTC) dans 200 de ses points de vente aux États-Unis.

Source: iStock/YvanDube

Le pilote implique la société Coinstar, chargée de l’exploitation des machines. Coinstar déploie actuellement 8000 appareils à travers le pays, en partenariat avec la bourse crypto Coinme, selon Reuters et Bloomberg.

Un porte-parole de Walmart a déclaré que le projet pilote avait “débuté au début du mois”.

Comme c’est souvent le cas pour la mise en place de distributeurs de BTC, il s’agit d’un processus peu coûteux. Les distributeurs automatiques facturent des frais de 4 % pour l’achat de bitcoins et de 7 % pour l’échange d’espèces. 

Bloomberg cite Sam Doctor, directeur de la stratégie et de la recherche de la société de courtage en cryptomonnaies BitOoda, qui estime qu’il s’agit d’une “initiative coûteuse d’acquérir des bitcoins”. Il reconnaît toutefois qu’elle “abaisse les barrières à l’entrée pour les premiers acheteurs de cryptomonnaies.”

Doctor a ajouté :

“Walmart élargira l’accès au Bitcoin à davantage de personnes, et lui donnera une légitimité supplémentaire parmi les sceptiques, s’ils le déploient au-delà d’un pilote initial.”

Source: coinatmradar.com

Walmart s’intéresse depuis longtemps aux cryptomonnaies et en particulier à la technologie blockchain : en 2019, neuf demandes de brevet liées à la blockchain ont été déposées en une seule journée, et la firme a fait partie des premiers grands détaillants américains à piloter des solutions de traçabilité alimentaire alimentées par la blockchain.

En août de cette année, l’entreprise a publié une offre d’emploi pour un nouveau chef de produit monnaie numérique et cryptomonnaie.

Le mois dernier, Walmart a démenti les informations selon lesquelles il avait conclu un accord avec les opérateurs de Litecoin (LTC) après qu’un faux communiqué de presse, dont les auteurs sont inconnus, ait dupé des géants des médias tels que CNBC et Reuters.

Comments are closed.