Selon l'AMF, Binance doit intensifier ses efforts en matière de conformité pour s'implanter à Paris

Selon l’AMF, Binance doit intensifier ses efforts en matière de conformité pour s’implanter à Paris

Le régulateur du secteur financier français, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), a annoncé que l’exchange Binance doit accentuer ses efforts en matière de lutte contre le blanchiment d’argent si elle veut obtenir le soutien de l’agence pour son projet de lancer un siège social régional dans la capitale du pays.

Source: AdobeStock / Florence Piot

Ce dernier développement intervient peu après que Changpeng Zhao, PDG de Binance, ait annoncé que Paris serait un “choix naturel” pour le siège régional, voire mondial, de la bourse, rapporte Reuters.

Dans une interview accordée en novembre au quotidien économique français Les Echos, Zhao a déclaré qu’en 2022, Binance espérait obtenir le statut de fournisseur de services d’actifs numériques en France. Il a également assuré que son entreprise se concentrait sur le renforcement de ses capacités dans le domaine de la conformité.

“Sur plus de 3 500 employés de Binance, 600 (plus de 15%) sont chargés de la conformité et des relations avec les différents régulateurs, et nous avons embauché 150 [de ces employés] en 2021”, a déclaré le PDG.

Interrogé sur les plans de l’entreprise concernant sa présence en Europe, Zhao a déclaré que son entreprise est en train “d’établir des sièges sociaux à plusieurs niveaux : local, régional et mondial.”

“Notre priorité est d’obtenir des autorisations locales pour mettre en place des exchanges cryptos”, selon le dirigeant. “Dès que cela sera possible, le choix de la France pour un siège social régional, et peut-être même un siège mondial, s’imposera naturellement.”

En ce qui concerne les relations de la société avec le régulateur français, Zhao a déclaré que l’AMF s’est révélée être “très pro-business, mais en même temps très exigeante.”

Binance espère obtenir l’approbation réglementaire de l’AMF dans un délai de six à douze mois, selon le PDG.

Pendant ce temps, le régulateur espagnol, la National Securities Market Commission (CNMV), a réprimandé le footballeur espagnol et actuel milieu de terrain de Vissel Kobe, Andrés Iniesta, après que l’athlète a fait la promotion des services de Binance sur ses comptes Twitter et Instagram, comme l’indique Reuters. La publication d’Iniesta sur Instagram, où l’ancien footballeur du FC Barcelone compte environ 38 millions de followers, le montre en train d’utiliser le site web et l’application mobile de Binance.

<

Comments are closed.