Miner Bitcoin, comment ça marche ?

Le nombre de détenteurs de bitcoins est passé de 5 à 220 millions en cinq ans. Parmi eux, il faut distinguer ceux qui en ont acheté et de ceux qui en ont fabriqués. Les premiers ont utilisé une plateformes de cryptomonnaie, les seconds ont eu recours à une activité appelée le “minage Bitcoin”. On vous explique comment le minage de Bitcoin fonctionne.

Qu’est-ce que Bitcoin ?

Pour comprendre le minage de Bitcoin, commençons par rappeler ce que c’est.

Bitcoin a été créé en 2008 et désigne une monnaie électronique décentralisé sans support physique, comme des pièces ou des billets. Les transactions sont validées et enregistrées sur un réseau décentralisé appelé “blockchain”. Pour plus d’information sur le Bitcoin, rendez-vous sur notre article dédié Qu’est-ce que le Bitcoin ?.

La blockchain, c'est quoi ?

Une blockchain (chaîne de blocs) est un réseau connecté à internet sur lequel il est possible de transmettre et de stocker des informations de façon décentralisée. On la compare souvent à un livre de compte sur lequel est inscrit de l’ensemble des transactions réalisées dans une cryptomonnaies. Pour en savoir plus sur la blockchain et son fonctionnement, retrouvez notre guide sur Qu’est-ce qu’une blockchain.

Le fonctionnement de la blockchain requiert de la puissance de calcul informatique. Elle est fournie par des ordinateurs disséminés dans le monde entier : les mineurs. Les mineurs sont récompensés de leur activité de minage dans la cryptomonnaie native de la blockchain : le bitcoin. La blockchain génère en effet une quantité de Bitcoin à chaque fois qu’une série de transaction est validée et l’envoie aux mineurs. On appelle ce procédé de validation le Proof-of-Work (PoW), ou preuve de travail.

Le Proof-of-work (preuve de travail) ?

La blockchain Bitcoin fonctionne grâce à la preuve de travail. Elle consiste à mettre en concurrence des personnes qui fournissent de la puissance de calcul informatique pour résoudre des problèmes mathématiques complexes.

Les principes du minage Bitcoin

Toutes les 10 minutes environ, le mineur qui résout l’énigme en premier obtient le droit de valider un groupe de transactions dans “bloc”. Une fois validé, ce bloc rejoint les autres tel un maillon d’une chaîne ; d’où le terme de blockchain (chaîne de blocs). 

Ce mineur est récompensé par une quantité de bitcoins définie dans le code source de Bitcoin. Elle était de 50 unités au lancement de la blockchain mais elle est réduite de moitié tous les 4 ans environ. Ce procédé d’émission déflationniste est appelé « halving ». Aujourd’hui, chaque bloc génère 6,25 bitcoins qui sont envoyés aux mineurs. 

Le code de Bitcoin a aussi fixé une limite à la quantité maximum de Bitcoin en circulation : 21 millions. À ce rythme, il faudra attendre l’année 2141 pour qu’ils soit tous minés. Plus de 18 877 000 bitcoins ont déjà été minés au moment de la rédaction de ces lignes.

La difficulté du minage

La blockchain prévoit un délai entre deux blocs, le « Target block time ». Elle ajuste la difficulté des problèmes mathématiques posés aux mineurs tous les 18 jours pour que maintenir ce délai. Concrètement, plus il y a de mineurs en compétition, plus la difficulté augmente et inversement.

Puisqu’il suffit d’un ordinateur connecté à internet pour participer au fonctionnement de la blockchain, tout le monde peut-il miner du Bitcoin ? 

Le minage Bitcoin, comment s'y mettre ?

Parmi les différentes manières de miner du Bitcoin, la plus simple est le Cloud Mining.

Miner du Bitcoin avec le Cloud mining ? 

 

Le cloud mining consiste à louer de la puissance de calcul informatique auprès d’une société spécialisée en payant un abonnement mensuel. 

Comment fonctionne le Cloud mining Bitcoin ?

La première chose à faire si vous souhaitez miner du Bitcoin, c’est d’ouvrir un wallet Bitcoin. Ce logiciel vous permettra de recevoir vos récompenses en bitcoins de manière sécurisée. Il en existe de plusieurs types, plus ou moins pratiques et sécurisés. Pour en savoir plus, retrouvez notre guide du meilleur wallet Bitcoin.

Une fois votre wallet Bitcoin paramétré, il vous faudra choisir la plateforme de mining et ouvrir un compte dessus en renseignant vos informations personnelles (nom, prénom…). Vous pourrez ensuite synchroniser votre wallet Bitcoin à la plateforme et sélectionner le cloud mining de Bitcoin.

Ce service est facturé mensuellement et vous permet de commencer à miner en quelques heures. En général, les bénéfices du minage sont versés toutes les demi-heures et directement sur votre wallet Bitcoin. 

Les avantages du Cloud mining Bitcoin

Le cloud mining vous évite d’investir dans du matériel de minage coûteux et de régler la note d’électricité. Il a également l’avantage d’être rapide et accessible à tous.  

Les inconvénients du Cloud mining Bitcoin ? 

Les plateformes de cloud mining Bitcoin se rémunèrent avec l’abonnement mensuel et une partie des bitcoins minés par leur clients. N’hésitez pas à les comparer pour trouver le meilleur compromis entre les frais et la puissance de calcul. Dans tous les cas, nous vous conseillons de privilégier les plateformes régulées pour éviter tout problème, certaines plateformes étant très récentes. 

Si vous souhaitez miner du Bitcoin sans passer par une société, vous pouvez acheter une machine spécialement programmée pour le minage : un ASIC.

Miner du Bitcoin avec un ASIC

Il peut être complexe de bien choisir son ASIC, tant l’offre est importante. Heureusement, certains sites vous proposent des comparatifs que nous vous invitons à consulter avant de vous lancer. Le critère le plus important est le taux de Hash, c’est-à-dire la quantité de puissance de calcul informatique qu’il peut déployer. Cette puissance doit vous permettre de rivaliser avec les autres mineurs, et donc d’optimiser vos chances de recevoir du Bitcoin. 

Vous devez aussi avoir en tête qu’un ASIC consomme de l’électricité. Cette consommation influe directement sur la rentabilité de votre activité : veillez à opter pour une machine qui allie puissance et économie d’énergie. 

Enfin, le prix de la machine est déterminant pour faire le bon choix. Un ASIC se vendt entre 100 et 3 000 , et le meilleur n’est pas forcément le plus cher. Il faut également tenir compte de l’obsolescence et de la maintenance de la machine dans le coût global. 

Comment miner du Bitcoin avec un ASIC ? 

Une fois votre ASIC acheté et réceptionné, il vous faudra l’installer. En général, il se branche directement sur une prise secteur classique. Sur certains ASICs, les logiciels de minage sont installés à l’avance, d’autres non. Dans ce cas, une recherche rapide sur internet vous permettra de les télécharger et de les installer facilement. L’ASIC pourra rapidement commencer son activité de minage une fois qu’il aura été branché et configuré.

Si vous ne disposez pas de l’espace suffisant pour entreposer et faire fonctionner votre machine, certaines plateformes vous proposent un service d’hébergement tout compris. Il comprend en général le coût de l’énergie, l’entretien de la machine, les assurances etc.

Les avantages des ASICs ?

L’avantage principal du ASIC est qu’il vous permet de miner du Bitcoin sans passer par un intermédiaire. Vous recevez la totalité des bitcoins que vous minez. Aussi, utiliser un ASIC écarte le risque de tomber sur une plateforme malveillante.

La rentabilité d’un ASIC dépend du coût de son coût, de celui de l’électricité, de sa puissance de calcul et du cours du Bitcoin. Si tous ces critères sont favorablement réunis, l’activité peut être rentable.  

Les inconvénients des ASICs ?

Le recours aux ASIC présente également des limites. Il n’est en effet pas rare qu’un mineur regrette son investissement pour avoir surestimé sa rentabilité. Le coût initial de la machine et les frais d’électricité peuvent en effet peser sur les bénéfices générés par le minage de Bitcoin. L’obsolescence de la machine et la nécessité de renouveler son processeur abîmé par le minage doivent aussi être prises en compte. 

Certains sites internet proposent des machines à prix cassés, une solution qui peut s’avérer tentente en période de pénurie. Soyez néanmoins vigilants et renseignez-vous avant d’opter pour cette solution. 

Si miner du Bitcoin de façon solitaire ne vous convient pas, vous pouvez rejoindre un pool de minage Bitcoin.

Miner du Bitcoin dans un pool de minage

On dit que l’union fait la force ! De nombreuses plateformes vous proposent de mutualiser vos moyens de minage avec d’autres mineurs. Cette option est accessible aux débutants comme aux plus expérimentés et vous permet de maximiser vos chances de miner du Bitcoin.

Les avantages du pool mining de Bitcoin

Un pool de minage vous permet de profiter de la puissance de calcul cumulée de ses membres et donc d’optimiser ses chances de résoudre les énigmes posées par la blockchain. Ainsi, vous avez plus de chances de valider un bloc et donc de recevoir du Bitcoin en récompense. Cette option vous offre l’avantage d’un rendement plus régulier.  

Les inconvénients du pool mining de Bitcoin

Au-delà des inconvénients inhérents à l’utilisation d’un ASIC que nous avons évoqués plus haut, le seul inconvénient notable du mining pool Bitcoin est que vous n’obtenez qu’une partie des bitcoins que vous minez. En effet, l’ensemble des membres du pool se partagent les profits générés.

Pourquoi miner du Bitcoin ? 

Le minage de Bitcoin était au départ la seule manière d’en obtenir. La désormais célèbre cryptomonnaie n’était en effet échangée que sur de rares places de marché obscures. La quantité de Bitcoins qui était offerte en récompense (50 unités au départ) permettait à peine de couvrir le coût du minage. Depuis, la loi de l’offre et de la demande a fait son effet. La rentabilité pour les mineurs qui ont conservé les bitcoins engendrés s’est avérée extrêmement profitable tant le cours du Bitcoin a progressé. 

Cette activité donnait l’occasion à des informaticiens du monde entier de participer à un projet libertarien : offrir une solution de paiement électronique décentralisée. Aujourd’hui, cette activité est essentiellement concentrée aux États-Unis et dans les pays dans lesquels le coût de l’électricité est faible.

Les avantages du minage Bitcoin ?

L’atout majeur du minage de Bitcoin réside dans le potentiel de rendements que peut offrir Bitcoin car certains prédisent qu’il pourrait atteindre 1 million de dollars dans les années à venir. En effet, son adoption massive et sa quantité limitée font de lui un actif particulièrement demandé.

Fort heureusement, le minage de Bitcoin n’est plus réservé à une communauté d’initiés ou de riches investisseurs. Il est aujourd’hui possible de miner du Bitcoin sans connaissance technique et à moindre frais. Il est même possible de miner du Bitcoin avec son téléphone portable !

Les inconvénients du minage Bitcoin ? 

Le principal inconvénient du minage de Bitcoin réside dans le manque de visibilité quant à sa rentabilité. Les coûts sont plutôt bien définis : l’achat et l’amortissement de la machine, l’électricité et le renouvellement du processeur. Les rendements sont quant à eux plus incertains car ils dépendent de la puissance de calcul, de la compétition sur le réseau et du cours du Bitcoin. Ce n’est pas pour rien qu’aujourd’hui, cette activité est rarement rentable pour les particuliers. 

Quelle carte graphique pour miner du Bitcoin ?

Certaines cartes graphiques (ou GPU) sont spécialement dédiées au minage de Bitcoin, d’autres non. Des marques telles que Nvidia (cartes GeForce) ou AMD (cartes Radeon) proposent des cartes graphiques permettant de miner du Bitcoin avec son PC. Nous vous invitons à comparer leur coût, leur puissance de calcul et le délai estimé avant rentabilité avant de vous lancer.

Conclusion

Le minage de Bitcoin s’est largement démocratisé ces dernières années, notamment avec l’aide de sociétés qui permettent de mettre en commun la puissance de calcul de particuliers. Il est toutefois important de bien se renseigner et de comparer les différentes solutions avant de se lancer. 

La possibilité offerte par le minage de gagner des cryptomonnaies « sans rien faire » s’est récemment confrontée à aux fonctionnalités de la finance décentralisée.  Des protocoles tels qu’Aave ou Compound permettent en effet de prêter des cryptos en échange d’un rendement souvent supérieurs à 10% annuels. Bien que risquée, la DeFi ne requiert pas de matériel coûteux et ne consomme presque rien en matière d’énergie.

 

En France, le statut de PSAN (prestataire de services sur actifs numériques) délivré par l’Autorité des marchés financiers, vous permet de choisir une plateforme en toute confiance. 

BYKEP est la première application française à avoir obtenu ce statut. Elle vous permet d’acheter, de vendre et de conserver du Bitcoin, de l’Ethereum et du Litecoin où que vous soyez et en toute sécurité. Pour en savoir plus sur nos avantages, cliquez ici.

Shopping Basket