L'IRS prévoit des opérations massives de saisie de "milliards de dollars" de cryptomonnaies

L’IRS prévoit des opérations massives de saisie de “milliards de dollars” de cryptomonnaies

L’organisme fiscal américain, l’Internal Revenue Service (IRS), a déclaré que plusieurs milliards de dollars de crypto-actifs pourraient à nouveau être saisis l’année prochaine.

Source: AdobeStock/pabrady63

Bloomberg cite Jim Lee, responsable des enquêtes criminelles de l’IRS, qui a déclaré : 

“Je m’attends à ce que la confiscation de cryptomonnaies se poursuive à mesure que nous nous rapprochons de l’année fiscale 2022. Nous constatons qu’un certain nombre de crimes implique des cryptomonnaies.”

Lee s’exprimait après la publication du rapport annuel de l’IRS qui révèle que l’organisme avait saisi environ 3,5 milliards de dollars de jetons au cours de l’exercice 2021, ce qui représente 93 % de tous les actifs récupérés par l’agence au cours de l’année.

Et l’IRS semble avoir renforcé ses capacités, affirmant qu’elle a commencé à former des agents fiscaux avec diverses compétences analytiques liées à la blockchain et aux cryptomonnaies.

Ces efforts semblent avoir porté leurs fruits : au cours de cet exercice, les enquêteurs de l’IRS ont réussi à resserrer le filet sur 1 milliard de dollars volés sur l’exchange Silk Road, aujourd’hui disparu, et sur un ancien développeur de Microsoft qui a détourné des fonds d’une valeur de 10 millions de dollars et a cherché à brouiller les pistes en les convertissant en cryptos.

La loi controversée sur les infrastructures, récemment inscrite dans la législation, contenait également des clauses qui permettent effectivement à l’IRS d’intensifier ses efforts de surveillance.

Par ailleurs, les défenseurs des cryptomonnaies ont été irrités ce mois-ci par la décision des politiciens d’inclure une clause dans le projet de loi qui obligerait les entreprises de commerce d'”actifs numériques” et les personnes recevant des jetons d’une valeur supérieure à 10 000 USD à remplir des formulaires 8300 auprès de l’IRS, en signalant les données personnelles de l’expéditeur – y compris des détails comme leurs noms complets, leurs adresses et leurs numéros de sécurité sociale.

Lorsque cette mesure entrera en vigueur, les utilisateurs de la finance décentralisée (DeFi) et les utilisateurs cryptos devront divulguer un grand nombre de leurs activités à l’IRS – ou risquer une sanction.

L’IRS a ajouté qu’il avait constaté une “croissance exponentielle” du nombre de crimes liés à Internet qui ont impacté le système fiscal américain et le secteur financier au cours de l’année écoulée.

Comments are closed.