Les premiers pas du Salvador dans le minage de Bitcoin (BTC)

Les premiers pas du Salvador dans le minage de Bitcoin (BTC)

Le président du Salvador, Nayib Bukele, a impressionné le monde du Bitcoin (BTC) avec une courte vidéo montrant des appareils de minage en ligne dans une centrale géothermique qui exploite l’énergie des volcans actifs du pays.

Source: capture vidéo

Bukele n’a pas révélé combien de machines étaient désormais en ligne ou quelle quantité d’électricité serait allouée à l’effort de minage de BTC, mais a simplement écrit que le projet avait fait ses « premiers pas » pour devenir un « volcanode« .

Un plaisantin a commenté avec ce jeu de mots spirituel :

« Ashrate is rising. » (jeu de mot avec le hashrate)

Sur Reddit, les opinions des internautes étaient généralement positives, l’un d’entre eux prédisant que le Salvador était « en passe de devenir [le] pays le plus riche du monde. »

Un autre a qualifié la nouvelle de « fantastique », tandis qu’un autre a noté qu’il était « difficile d’imaginer que cette nouvelle deviendrait réalité il y a seulement quelques mois. »

Et un redditeur surpris a écrit :

« [Aujourd’hui j’ai appris] que le Salvador a des volcans et qu’il mine des bitcoins grâce à eux. »

Mais tandis que Bukele est sous les projecteurs internationaux, il fait face aux critiques dans son pays, où la controverse sur les plans présumés du gouvernement de payer les employés en bitcoins, plutôt qu’en fiat USD, se poursuit.

L’adoption du BTC a reçu un accueil mitigé au Salvador, beaucoup exprimant leur confusion sur le fonctionnement de la cryptomonnaie et des questions sur sa volatilité. Les leaders de l’opposition ont également affirmé que l’adoption de BTC alimenterait le blanchiment d’argent dans le pays.

En début de semaine, M. Bukele a réfuté l’idée selon laquelle l’État souhaite payer les retraites en BTC ou laisser les entreprises payer les salaires autrement qu’en monnaie fiduciaire.

Mais des articles continuent de suggérer que le gouvernement veut effectivement stimuler l’adoption en cherchant à permettre à certaines entreprises de payer le personnel en BTC.

Les députés de l’opposition sont entrés en action, même si la super majorité de Bukele au Parlement signifie que leurs efforts pour obtenir des changements de politique resteront certainement lettre morte. ElSalvador.com rapporte que le député René Portillo Cuadra, du parti d’opposition ARENA, s’est offusqué des commentaires de Bukele sur Twitter.

Bukele avait déclaré que « les salaires et les pensions, selon la loi, doivent être payés en dollars. » 

Portillo Cuadra a souligné qu' »il n’existe pas de loi qui dit que [les pensions ou les salaires] doivent être payés en dollars américains. » Le député a donc proposé de créer un amendement à la loi pertinente et de le « soumettre au vote » de la chambre basse.

Mais le même média a affirmé que le parti de Bukele, Nuevas Ideas, a tout simplement « ignoré » la proposition, qui n’a recueilli que 16 voix pour et une abstention, soit bien moins que le niveau nécessaire pour déclencher un vote complet.

Entre-temps, Romeo Auerbach, député du parti d’opposition GANA, a déclaré aux journalistes que, quelle que soit la décision du gouvernement, il « préférerait recevoir son salaire en USD plutôt qu’en BTC. »

Comments are closed.