Le nombre de banques centrales impliquées dans des projets de CBDC double en une année

Le nombre de banques centrales impliquées dans des projets de CBDC double en une année

Selon un nouveau rapport de la Banque des règlements internationaux (BRI), un nombre croissant de banques centrales dans le monde sont légalement habilitées à émettre des monnaies numériques de banque centrale (CBDC) et, par rapport à l’année précédente, la part des banques centrales qui développent actuellement une CBDC ou mènent un projet pilote a presque doublé, passant de 14 % à 26 %.

Source: AdobeStock / Proxima Studio

Le rapport indique qu’environ 62 % des banques centrales mènent des expériences ou des validations de concept dans ce domaine.

L’enquête, dans le cadre de laquelle la BRI a recueilli des réponses avant la fin décembre 2021, montre que les travaux sur les CBDC de détail sont à un stade plus développé que ceux sur les CBDC de gros. Près de 20 % des banques centrales sont en train de faire progresser ou de tester une CBDC de détail. C’est deux fois plus que la part des banques centrales construisant ou pilotant une CBDC de gros, selon le document.

« Au niveau mondial, plus des deux tiers des banques centrales considèrent qu’il est probable ou possible qu’elles émettent une CBDC de détail à court ou moyen terme », indique le rapport.

Selon la BRI, 9 banques centrales sur 10 explorent les CBDC, et : 

« Plus de la moitié sont en train de les développer ou de réaliser des expériences concrètes. Les travaux sur les CBDC de détail sont notamment passés à des stades plus avancés. »

La banque a indiqué que la pandémie de COVID-19 et l’émergence des stablecoins et des cryptomonnaies ont accéléré les travaux des banques centrales sur les CBDC, particulièrement dans les économies avancées : les institutions interrogées ont déclaré que la stabilité financière a gagné en importance comme motivation de leur implication dans ce type de projet.

En moyenne, 79 % des banques centrales des économies avancées ont déclaré que la percée des stablecoins et des crypto-actifs a accéléré leur travail sur les CBDC, contre 48 % des banques centrales des économies de marché émergentes et en développement.

La BRI constate également que le fait d’assurer l’efficacité des paiements transfrontaliers est une raison de plus en plus importante à l’origine du travail sur les CBDC de gros.

« Les banques centrales considèrent que les CBDC sont capables d’atténuer les principaux problèmes tels que les heures de fonctionnement limitées des systèmes de paiement actuels et la longueur des chaînes de transaction actuelles », indique le document.

La BRI, dont le siège est situé à Bâle, en Suisse, est gérée sous la direction conjointe des 62 banques centrales du monde, représentant des pays qui, ensemble, représentent quelque 95 % du produit intérieur brut (PIB) mondial.

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez CoinhousePour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez BitbuyPour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFiPour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou TrezorPour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Feel MiningJust Mining

Pour accumuler des cryptos en jouant :

Au poker sur la plateforme de jeux CoinPokerÀ un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuiteet à nos réseaux sociaux:

TwitterTelegramLinkedIn

Comments are closed.