Lancement d'une CBDC au Nigeria

Lancement d’une CBDC au Nigeria

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, devrait annoncer aujourd’hui le lancement d’une monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) afin d’améliorer le traitement des opérations du système de paiement du pays.

Captures d’écran du eNaira Speed Wallet. Source: play.google.com, edité par Cryptonews.com.

“Suite à [une] série d’engagements avec les parties prenantes concernées, y compris la communauté bancaire, les opérateurs fintech, les commerçants et une partie des citoyens nigériens, la CBN a conçu une monnaie numérique”, a déclaré la Banque centrale du Nigeria (CBN).

Selon la banque, le projet se poursuivra “avec une série de modifications et d’améliorations au niveau des capacités et des plateformes.”

Le site web de l’eNaira a été mis en ligne le 30 septembre, un jour avant son lancement officiel qui était précédemment prévu pour le 1er octobre.

La CBN fait la promotion de la nouvelle CBDC avec le slogan : “Même Naira, plus de possibilités”.

Selon les observateurs, cet effort de développement pourrait faire partie des politiques menées par les autorités nigérianes pour contrer la popularité croissante des cryptomonnaies auprès de la population du pays.

En août dernier, le cabinet de recherche sur les actifs numériques Arcane Research a noté dans une analyse que, comme l’adoption des cryptomonnaies est en pleine croissance au Nigeria, le gouvernement du pays s’efforce “de freiner l’adoption du Bitcoin (BTC), en partie motivé par le désir d’empêcher les manifestants du mouvement EndSars de recevoir des fonds pour financer leurs opérations.”

“Cependant, sans surprise, arrêter une alternative au Naira, résistante à la censure et échangée au niveau mondial, a été plus difficile que prévu. Quand on veut, on peut, et les citoyens nigérians ont été de fervents utilisateurs des marchés pair à pair. Cela a maintenant conduit l’Afrique subsaharienne à devenir la plus grande région en termes de volume de transaction sur ces marchés au niveau mondial”, selon le cabinet.

Un récent document de la société d’analyse de blockchain Chainalysis classe le Nigéria au sixième rang des pays du Global Crypto Adoption Index, précédé par le Vietnam, l’Inde, le Pakistan, l’Ukraine et le Kenya, respectivement.

Comments are closed.