La République centrafricaine adopte le Bitcoin (BTC) comme monnaie légale

La République centrafricaine adopte le Bitcoin (BTC) comme monnaie légale

La République centrafricaine (RCA) a apparemment confirmé les informations selon lesquelles elle a adopté le Bitcoin (BTC) comme monnaie légale, devenant ainsi le deuxième pays au monde et la première nation africaine à le faire, après le Salvador quelques mois plus tôt.

Source: Adobe/Wirestock Creators

Selon l’AFP et RFI, ainsi que Le Figaro, les bureaux présidentiels de la RCA ont confirmé la nouvelle le mercredi 27 avril, après que des articles confus sur la question eurent été publiés en début de semaine.

La présidence a confirmé que l’Assemblée nationale du pays a voté « à l’unanimité » en faveur d’une mesure qui mettra le BTC sur un pied d’égalité avec le franc CFA.

La loi a été promulguée par le président Faustin Archange Touadéra. Le ministre d’État et directeur des services de la présidence, Obed Namsio, a ajouté que la RCA était devenue « le premier pays d’Afrique à adopter le Bitcoin comme monnaie de réserve. »

Les médias rappellent que, selon l’ONU, ce pays africain de près de 5 millions d’habitants est le « deuxième pays le moins développé du monde ».

PIB de la République centrafricaine en milliards de dollars USD:

Source: data.worldbank.org

Comme nous l’avons mentionné plus tôt cette semaine, le gouvernement semble croire qu’il peut faciliter les envois de fonds – une source vitale de revenu national – en utilisant des solutions d’envoi de fonds sans banque, basées sur la cryptomonnaie, et a longuement parlé de la question après le vote.

Cependant, le projet de loi sur la RCA – qui semble avoir été adopté par le Parlement de la même manière que le gouvernement du Salvador a accéléré sa législation sur la loi sur le Bitcoin l’année dernière – semble avoir reçu uelques critiques de haut rang.

Le député Martin Ziguélé, ancien Premier ministre centrafricain et désormais membre du parti d’opposition, a déclaré à l’AFP que la loi avait été « adoptée par acclamation [un vote à la voix] », mais que certains membres de l’opposition allaient « contester la loi devant la Cour constitutionnelle ».

Ziguélé a déclaré :

« Cette loi est une manière de se débarrasser du franc CFA par un moyen qui prive la monnaie fiduciaire de toute substance. »

Et l’ancien PM d’affirmer que cette mesure laissera les citoyens centrafricains libres d’effectuer des transactions en cryptomonnaie « sans restriction », peu importe qu’elles soient effectuées par des entreprises ou des particuliers. La loi, ajoute l’homme politique, stipule également que « les transactions en cryptomonnaies ne seraient pas soumises à l’impôt. »

Sur Twitter, des personnes comme Samson Mow, qui a travaillé avec le gouvernement salvadorien sur ses plans d’adoption de la BTC, ont salué la nouvelle.

Le gouvernement du pays et la Banque des États de l’Afrique centrale, l’organisation qui fait office de banque centrale du pays (en plus de remplir la même fonction pour cinq autres États africains), n’ont pas répondu à notre demande de commentaire.

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez CoinhousePour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez BitbuyPour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFiPour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou TrezorPour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Feel MiningJust Mining

Pour accumuler des cryptos en jouant :

Au poker sur la plateforme de jeux CoinPokerÀ un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuiteet à nos réseaux sociaux:

TwitterTelegramLinkedIn

Comments are closed.