La position d'Emmanuel Macron sur les cryptomonnaies a-t-elle évolué ?

La position d’Emmanuel Macron sur les cryptomonnaies a-t-elle évolué ?

Le forum économique de Davos en 2018 avait été un événement au cours duquel Bitcoin et le secteur crypto avaient été la cible de critiques particulièrement virulentes de la part des plus importantes figures du monde politique et économique. Emmanuel Macron n’a pas fait exception au consensus général et s’est prononcé en faveur d’une réglementation stricte des cryptomonnaies.

Meeting entre Emmanuel Macron & Mark Zuckerberg, Source : Christophe Petit Tesson/AP/SIPA

Quatre ans plus tard, alors que l’industrie crypto n’est pas prête de disparaître et s’impose peu à peu auprès du grand public, la position du candidat à sa propre succession à l’Elysée sur le sujet a-t-elle changé ? Emmanuel Macron a sans aucun doute pris conscience, comme beaucoup de ses contemporains, des nombreux avantages offerts par la technologie blockchain et les cryptomonnaies. En conséquence, il n’est pas étonnant que ces technologies soient désormais incluses dans son programme électoral. Parmi les nombreuses déclarations d’Emmanuel Macron sur le secteur crypto, deux ont particulièrement retenu l’attention : celle relative à un métavers européen et sans surprise, celle de la réglementation. 

La création d’un métavers européen

Lors d’une conférence de presse organisée le 17 mars 2022, Emmanuel Macron avait pour la première fois évoqué l’idée d’un “métavers européen” et plaidé pour l’indépendance culturelle et informationnelle. Toutefois, le but du métavers est la création d’un monde sans frontières et décentralisé, ce qui semble être l’exact opposé de ce que souhaite Mr Macron. Le secrétaire d’Etat au numérique, Cédric O, a ainsi apporté les précisions suivantes à BFMTV : 

“Le projet n’est pas de créer un métavers public, mais d’appuyer certaines technologies sous-jacentes, à commencer par les moteurs graphiques. Par exemple en créant des concurrents européens aux moteurs américains Unreal Engine et Unity, les plus utilisés dans l’industrie du jeu vidéo.”

Mr Macron a une nouvelle fois repris cette idée lors d’une interview avec le média The Big Whale. Son objectif serait de faire de l’Europe un acteur central autour du développement du web3, sans dépendre des grands acteurs européens ou chinois, contrairement à ce qui s’est passé jusqu’à aujourd’hui. La construction de ce métavers européen serait également un moyen de maîtriser et promouvoir des contenus culturels et créatifs. Mr Macron a également noté qu’il souhaitait voir les institutions culturelles développer une politique autour des NFT.

Selon l’économiste Pascal de Lima, ce projet manque pourtant de réalisme, notamment face aux principaux problèmes auxquels est confrontée l’ensemble de la société, à savoir l’érosion du pouvoir d’achat, l’emploi et la relance économique. Il ajoute qu’il faut également considérer l’impact du projet sur la cohésion sociale et les risques de déconnection de la réalité. 

Le scepticisme face à l’autorégulation du secteur crypto 

Mr Macron souhaite également créer un environnement qui favorise le développement et le financement des start-ups alors que la maîtrise technologique devient un enjeu pour l’Europe au-delà de l’innovation financière. Il note toutefois : 

“… Je ne crois pas à un secteur financier autorégulé. Ce ne serait ni durable ni démocratique. C’est aux pouvoirs publics de définir les bonnes conditions pour permettre au secteur de se développer en toute confiance tout en encourageant l’innovation.”

Dans ce contexte, Emmanuel Macron estime que l’application de normes homogènes au niveau européen permettra de mettre en place un marché unifié et se prononce pour une avancée rapide de la proposition de loi MiCA (Markets in crypto assets). Sur ce point, il insisté sur le fait que la France restera attentive à ce que le projet de loi ne freine pas l’innovation et reste aussi neutre que possible en matière de technologie. Dans le même ordre d’idée, le président sortant souhaite également faire avancer au plus vite les travaux sur l’euro numérique. 

Bien qu’il ait évoqué les termes “à la mode” de la cryptosphère, à savoir NFT, métavers et web3, Emmanuel Macron n’a pas clairement fait savoir quelle était sa position sur les crypto-actifs, à savoir Bitcoin, Ethereum et autres. Il semble vouloir se concentrer sur l’innovation pour que la France devienne une “start-up nation”, une nation à la pointe du changement technologique. 

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez CoinhousePour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez BitbuyPour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFiPour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou TrezorPour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Feel MiningJust Mining

Pour accumuler des cryptos en jouant :

Au poker sur la plateforme de jeux CoinPokerÀ un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuiteet à nos réseaux sociaux:

TwitterTelegramLinkedIn

Comments are closed.