La percée des cryptomonnaies dans le domaine philanthropique

La percée des cryptomonnaies dans le domaine philanthropique

Depuis de nombreuses années, les analystes et observateurs du secteur crypto ont mis en évidence les avantages de l’utilisation de Bitcoin dans le secteur caritatif. La blockchain a de nombreuses promesses, qu’il s’agisse de liberté financière, d’un monde plus connecté ou de la sécurité et la transparence concernant le partage et l’utilisation des données. Mais l’une des plus importantes promesses de la blockchain est sa capacité à réduire les frais financiers en éliminant ou en réduisant le rôle des intermédiaires.

Source : Adobe

En intégrant la technologie blockchain et les dons en cryptomonnaies dans le secteur de la philanthropie, de nombreuses améliorations sont visibles : la possibilité de suivre la manière dont une organisation caritative utilise réellement ses dons ou encore l’ajout d’un autre niveau de transparence permettant d’éliminer la corruption. Les cryptomonnaies ou la technologie blockchain au sens large pourraient également contribuer à améliorer le processus de donation lui-même. Les contrats intelligents pourraient permettre de créer de nouvelles approches de financement axé sur les résultats tandis que les grands livres pourraient ouvrir la voie à de nouvelles normes en matière de transparence. 

Comment les cryptomonnaies sont-elles sur le point de devenir un élément essentiel de la philanthropie ?

Les dons en cryptomonnaies constituent une bouée de sauvetage pour les organisations caritatives en difficulté. Dans de nombreux pays, la pandémie a permis à certaines entreprises de bénéficier de mesures d’assistance massives de la part des gouvernements. La grande majorité des associations caritatives n’ont pas eu cette chance.

Par ailleurs, le conflit entre l’Ukraine et la Russie a démontré que les cryptomonnaies sont un outil incomparable qui permet aux gens ordinaires de venir en aide aux plus démunis. Les conflits géopolitiques s’accompagnent toujours d’une guerre économique, comme l’ont démontré les nombreuses sanctions appliquées à la Russie par les Etats-Unis, l’Union Européenne et leurs alliés. Et bien que de nombreuses voix s’élèvent contre la possibilité que les cryptomonnaies puissent être utilisées par les oligarques russes pour contourner les sanctions, très peu de gens critiquent le recours à ces actifs pour venir en aide aux citoyens ukrainiens. Le vice-ministre de la transformation numérique, Oleksandr Bornyakov, a lui-même reconnu que les cryptomonnaies sont un instrument majeur pour lutter contre l’invasion russe : 

Aujourd’hui, la crypto joue un rôle important dans la défense de l’Ukraine. Elle a contribué à faciliter l’acheminement des fonds dont les citoyens et les soldats ukrainiens ont tant besoin. Nous pouvons voir comment la crypto peut être une force pour le bien dans ce terrible moment de notre histoire. La technologie blockchain nous permet d’échelonner nos efforts afin de lever davantage de fonds pour l’Ukraine.

En termes de rapidité et de facilité de transfert, même les plateformes traditionnelles de dons comme GoFundMe et Fundly font pâle figure face aux cryptomonnaies. Alors que les délais de traitement des outils de collecte de fonds classiques peuvent prendre jusqu’à cinq jours, les transactions en cryptomonnaies sont instantanées. 

Le rôle inattendu des NFT dans la philanthropie

C’est un fait qui peut paraître surprenant pour certains mais pourtant, les jetons non-fongibles semblent avoir leur rôle à jouer dans le secteur caritatif. Alex Wilson, cofondateur de The Giving Block – une plateforme de collecte de fonds en cryptomonnaies à but non lucratif – avait déclaré à Cointelegraph que l’utilisation des NFT dans la philanthropie témoigne de la croissance générale du secteur NFT. Wilson a notamment noté que 30% du volume de dons reçus par The Giving Block provient des NFT, ce qui représente un plus de 12 millions de dollars en cryptomonnaies. 

De nombreuses initiatives caritatives se sont inspirées du succès des NFT et ont intégré ces derniers à leurs modèles. Ce concept a par exemple trouvé un écho auprès de l’UNICEF. Pour la commémoration de son 75e anniversaire, l’agence des Nations Unies a lancé 1 000 NFT pour soutenir la connectivité numérique des écoles dans les communautés mal desservies. L’UNICEF s’est associé à Nadieh Bremer, scientifique et artiste spécialisée dans la visualisation de données, pour créer la collection « Patchwork Kingdoms« . Chris Fabian, cofondateur et responsable de Giga – l’initiative mondiale de l’UNICEF et de l’Union internationale des télécommunications pour la connectivité Internet des écoles – a déclaré à Cointelegraph que l’intégralité des recettes de la vente de NFT de l’UNICEF a été reversée pour soutenir Giga. Cette initiative a permis de connecter plus de 3 000 écoles à Internet, ce qui a bénéficié à plus de 700 000 enfants.

Un des NFT de Patchwork Kingdom, Source : UNICEF

Dans le cadre de ses initiatives de collecte de fonds, l’Ukraine a également créé un musée NFT “Meta History : Museum of War”. La collection est composée d’un nombre croissant de NFT – chaque NFT représente une nouvelle réelle provenant d’une source officielle, dans l’ordre chronologique, et les illustrations sont l’œuvre d’artistes ukrainiens et internationaux. Dans un monde de désinformation et de propagande massive, l’objectif du projet est de « préserver la mémoire des événements réels de cette époque, de diffuser des informations véridiques au sein de la communauté numérique dans le monde, et de collecter des dons pour le soutien de l’Ukraine. » En une journée, 1282 NFT ont été vendus.

Un des NFT de Meta History, Source : Metahistory

Alors la possession et l’acceptation générale des monnaies numériques prend de l’ampleur, la crypto-philanthropie occupera sans aucun doute une place importante dans le secteur à l’avenir. L’utilisation des cryptomonnaies présente toutefois de nombreux défis tels que l’apparition croissante d’escroqueries. Par conséquent, il est important que les donateurs et les organisations examinent attentivement chaque organisme à but non lucratif acceptant les dons en cryptomonnaies ou en NFT. Wilson a mentionné que The Giving Block vérifie tous les organismes à but non lucratif avec lesquels il travaille. Par ailleurs, pour assurer que les dons vont effectivement aux destinataires prévus, The Giving Block automatise ses modèles de distribution ou de paiement.

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez CoinhousePour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez BitbuyPour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFiPour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou TrezorPour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Feel MiningJust Mining

Pour accumuler des cryptos en jouant :

Au poker sur la plateforme de jeux CoinPokerÀ un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuiteet à nos réseaux sociaux:

TwitterTelegramLinkedIn

Comments are closed.