Des perspectives sombres pour la DeFi à court terme, selon le créateur de yearn.finance

Les relations entre les acteurs de la finance décentralisée (DeFi) et les régulateurs financiers entrent dans une « phase sombre », selon le fondateur de yearn.finance (YFI), Andre Cronje. Il a toutefois ajouté qu’une fois cette phase passée, « un avenir différent » attend ceux qui l’ont traversée.

Source: AdobeStock/Odina

Les commentaires de cette figure proéminente de la DeFi, bien connu pour ne pas mâcher pas ses mots, ont été faits lors d’une table ronde virtuelle intitulée « L’avenir de la DeFi », organisée par le chercheur crypto Messari pour son événement Mainnet 2021 à New York mardi.

Au cours de la discussion, modérée par l’investisseur et partenaire de DeFi Alliance, Qiao Wang, Cronje a déclaré que les développeurs et les créateurs de l’espace devraient s’attendre à ce que la situation devienne plus difficile avec les régulateurs à court terme avant de s’améliorer.

Cela obligera probablement davantage de personnes de l’espace à rester pseudonymes et à éviter de constituer des entités juridiques, a encore suggéré le créateur de yearn.finance, avant de terminer sur une note positive :

« Mais finalement, ils [les régulateurs] vont se rendre compte qu’il n’y a rien qu’ils puissent faire, et ils vont finir par accepter la DeFi », a déclaré Cronje, ajoutant que lorsque nous arriverons à ce point, « nous verrons un avenir différent. »

Cronje n’y est pas allé de main morte pour critiquer les régulateurs, alléguant que « les organismes de réglementation veulent montrer qu’ils peuvent nous faire taire. »

Selon lui, les régulateurs estiment qu’ils peuvent contrôler l’espace DeFi, mais « le fait est qu’ils ne le peuvent pas. »

« Même si je le voulais aujourd’hui, je ne peux pas clôturer cet espace, je ne peux pas l’arrêter, je ne peux pas le bloquer […] je ne peux rien contrôler », a déclaré Cronje, mais cela « n’empêchera pas les institutions réglementaires d’essayer de rendre notre existence misérable. »

De son côté, le président de la Securities and Exchange Commission (SEC), Gary Gensler, a déclaré dans une interview que son agence disposait d' »organes robustes » pour réglementer le secteur crypto à grande échelle, ajoutant que la SEC « compte les utiliser. »

L’ « Acting Comptroller of the Currency » par intérim, Michael Hsu, a également déclaré dans un discours en début de semaine qu’il avait l’impression d’être à l’aube d’une autre crise financière avec la crypto et la DeFi.

Comments are closed.