Ce nouvel accord a permis à Ripple (XRP) de bénéficier d'une forte croissance

Ce nouvel accord a permis à Ripple (XRP) de bénéficier d’une forte croissance

Source: Adobe/vitpluz

Ripple a consolidé sa relation avec son important grand partenaire asiatique, le géant financier japonais SBI, grâce à un accord sur les transferts de fonds décrit comme la « première offre de liquidité à la demande en direct au Japon ».

Ripple et SBI gèrent déjà conjointement l’initiative de paiements transfrontaliers SBI Ripple Asia, mais ce nouveau développement se concentre sur les transferts de fonds, en particulier ceux effectués entre les Philippines et le Japon.

Dans un communiqué officiel, la société affiliée à XRP a déclaré que cet accord « contribue à la croissance explosive de Ripple dans la grande région Asie-Pacifique. »

L’entreprise poursuit sa bataille juridique aux États-Unis concernant les allégations de la SEC selon lesquelles le XRP est une valeur mobilière. Les régulateurs japonais ne partagent pas cette position et ont précédemment déclaré que le jeton n’est pas une valeur mobilière à leurs yeux. Ripple a évoqué la possibilité d’une délocalisation à l’étranger : le chef de la SBI et membre du conseil d’administration de Ripple, Yoshitaka Kitao a affirmé précédemment que le Japon serait un pays idéal pour Ripple.

Ripple a écrit à propos de sa stratégie en Asie :

« Avec un poids croissant du commerce électronique, des populations de plus en plus mobiles et une clarté croissante autour des réglementations sur les cryptomonnaies, l’Asie-Pacifique est l’une des régions à la croissance la plus rapide pour Ripple, avec des transactions en hausse de 130% d’une année sur l’autre. »

La société a également noté que sa démarche avait « préparé le terrain » pour « favoriser l’adoption de services basés sur les cryptomonnaies dans la région », ajoutant que « l’utilisation de XRP pour éliminer le préfinancement » lui permettrait, ainsi qu’à SBI, de « libérer du capital et d’accélérer l’expansion de leurs propres activités de paiement. »

La société américaine a profité de l’occasion pour rappeler qu’elle avait embauché un nouveau responsable pour l’Asie du Sud-Est – l’ancien PDG d’Everstone Capital, Brooks Entwistle. Elle a affirmé qu’elle était « parfaitement positionnée pour répondre au besoin croissant de l’APAC d’approches plus rapides et plus abordables pour les paiements transfrontaliers d’aujourd’hui » et construire un « avenir tokenisé. »

Le nouvel accord cimente le lien entre Ripple et SBI – et implique les filiales de SBI, SBI Remit (le plus important fournisseur de transfert d’argent du Japon) et l’exchange crypto SBI VC Trade, basée au Japon. Il implique également le service de paiement mobile philippin Coins.ph.

Ripple a affirmé que des transferts d’une valeur de 1,8 milliard de dollars US « circulent chaque année du Japon vers les Philippines », ajoutant que les Philippines « sont la troisième destination des transferts de fonds en provenance du Japon », alors que le Japon a « l’un des coûts de transfert de fonds les plus élevés au monde », près du double de la moyenne du G8 (les pays du Groupe des Huit).

Plus tôt ce mois-ci, M. Kitao a soutenu le réseau XRP Ledger de Ripple, affirmant qu’il était adapté à l’industrie croissante des jetons non fongibles (NFT).

Comments are closed.